Quand l'équilibre des repas respecte l'équilibre du budget

Lorsque le budget est mince, il faut trouver des solutions efficaces si on ne veut pas se serrer la ceinture. Choisir correctement son lieu d’achat, connaître les équivalences entre aliments et enfiler un tablier de cuisine, voilà les règles fondamentales à suivre.

Sachez, tout d’abord, que c’est à vous de choisir le lieu de vos courses. Les fins de marchés sont parfaites, les produits étant frais, le producteur n’hésitera pas à vous donner 3 pour 2 achetés, ensuite à la maison : congelez !

Dans un supermarché, le prix au kilo est la meilleure indication alors que les promos familiales ne sont pas toujours avantageuses. Par exemple une bouteille de boisson gazeuse de 2 litres n’est plus bonne après quelques jours d’ouverture, elle nous incite à la consommation « pour ne pas perdre ». les fruits et légumes sont de moins bonnes valeurs nutritionnelles et surtout on va peser un nombre de fruits et non pas 1 kg, ils ont donc tendance à vous proposer des gros calibres …Les légumes surgelés natures sont intéressants et se gardent longtemps sans s’abîmer. Enfin, faites une liste de courses, vous vous laisserez moins tenter par les nouveautés commerciales. Si le budget viande ou poisson vous effraie, songez aux équivalences nutritionnelles. Le plat protidique peut être animal OU végétal. 100 g de viande se remplace par 80 g de légumes secs cuits avec 100 g de céréales ou un morceau de 40 g de fromage à râper (moins cher que les sachets déjà prêts) pour faire un gratin de féculents ou encore 2 œufs.

Les laitages les moins chers sont les natures simples que vous sucrez vous-même ou encore les entremets que vous reconstituez.

Enfin, les plats cuisinés sont chers au kilo, rien ne vaut une association de produits que vous cuisinez simplement, revenez aux plats complets.

Vous pouvez acheter 1 fois et demie la quantité d’une viande que vous allez cuire en pot au feu, avec les restes, vous réaliserez un hachis Parmentier pour les jours suivants. Le reste des légumes et du bouillon fera un excellent potage. Au lieu d’acheter des filets de poisson, vous achetez une queue de gros poisson, comme le lieu par exemple, vous demandez au poissonnier de vous couper des darnes dans le gros morceau, puis le reste se cuit en court bouillon, s’émiette dans un plat à gratin contenant des pâtes, des épinards hachés surgelés avec une béchamel (eau froide, farine, délayées puis chauffées, et additionnées de sel, poivre et cancoillotte).

Tellement simple…  Alors à vos tabliers !

Par Emmanuelle Chauvin, Diététicienne Nutritionniste // Valdys Resort Saint-Jean-de-Monts.


Inscrivez-vous à notre newsletter