Pourquoi l’air marin breton est-il excellent pour la santé ?

La brise d’ouest atlantique apporte la pureté de l’atmosphère océane, l’air se charge en oligoéléments et le varech libère de l’iode grâce aux grandes marées... Ce climat côtier est réputé pour convenir aux sinus fragiles et aux rhumatisants.

La pureté de l’air marin

En bord de mer, c’est simple, l’air est enrichi en oxygène. En plus, la pression atmosphérique facilite l’absorption des ions négatifs, ces fines particules chargées électriquement qui nous rendent moins vulnérables à la douleur et au stress.

Mais ce n’est pas tout ! L’iode, dont nos organismes ont tendance à manquer, est micronisé dans les gouttelettes d’eau s’échappant des embruns marins.

L’air marin est si pur, par rapport à celui des villes, que s’y concentrent 62 fois plus d’ions négatifs et 100 moins de germes (voire aucun germe du tout en haute mer).

La mer qui berce, la mer qui protège...

Le bruit des vagues a un effet positif sur le sommeil, car son rythme hypnotique évoque les battements du cœur et nous repose.

Par ailleurs, la densité du corps humain avoisine celle de l’eau de mer concentrée en sel, si bien que notre poids y est divisé par dix. D’où cette sensation d’être enveloppé, bercé, protégé dans les bras de la mer...


Inscrivez-vous à notre newsletter