Ville maritime par excellence, Roscoff cultive sa duplicité. Un bout du monde sur les rivages de la Manche aux maisons solides bâties pour résister aux intempéries. Une station balnéaire aux boutiques colorées et au microclimat à faire pâlir les Sables d’Olonne. 

Entre mer et mer
Roscoff
épouse la mer de toute part. Côté pointe de Perharidy ou vieux port, on n'en finit pas d'admirer le jeu des marées sur les îlots rocheux squattés par les phoques et les cormorans. Paysages, pêche, sports nautiques, station biologique, centre de recherche et de traitement océanographique, escale pour ferries... la ville vit au rythme des senteurs iodées. Odeurs tropicales aussi, le Gulf Stream permettant aux plantes et aux fleurs, même exotiques, de s’épanouir.
Mais soyons honnêtes, le temps n’est pas toujours clément. Les hivers agitent mer et terre et mieux vaut empiler les couches sous son ciré jaune. Pourtant la tradition du premier bain de l’année perdure, et quelques illuminés se jettent tous les 1ers janvier dans une eau à plus ou moins 10°.

Les algues surfent sur la vague
Dans ces eaux fraîches aux couleurs de lagon, les algues sortent la tête et surfent sur la vague du manger sain. La Station biologique, spécialiste de l'écologie et de la biologie marine, en recense plus de 700 espèces. Une variété et une abondance qui mettent les Japonais dans tous leurs états. Spaghetti de mer, dulse, kombu, pecus vesiculosus, laminaires… Elles sont toutes là, ces algues vertueuses prisées des chefs. A Roscoff, on les ramasse encore à la main. Algoplus, une conserverie artisanale spécialisée dans la récolte et la transformation alimentaires, a profité de la mode apéro dînatoire pour sortir des verrines, des rillettes et des croutons aux algues.

Coquillages et crustacés                                           

On ne se nourrit pas encore que d’algues, et ça tombe bien, car la criée de Roscoff, située au cœur du port de Bloscon, est truffée de poissons frais. Ici lotte, cabillaud, merlan, encornet et turbot tiennent le haut du casier. Sur les 10 000 tonnes débarquées, seules 3500 sont vendues à Roscoff, mais leur qualité ++ fait l’unanimité. Poissons, coquillages et crustacés (Roscoff est le premier port crabier de France) s'invitent donc dans tous les bons restos, accompagnés d'oignons rosés (AOC de Roscoff), de pommes de terre bio de l'île de Batz (en face) et d'artichauts de Saint-Pol-de-Léon (commune voisine).

Berceau de la thalasso

Après une cure de poissons, une cure thalasso. Créé à Roscoff en 1899 à l’initiative du docteur Louis Bagot, l'Institut marin de Rockroum est le premier centre de thalassothérapie. Bain bouillonnant hydromassant, mouvements dans l'eau de mer chauf­fée et palper rouler y sont prodigués. Aujourd’hui le centre de thalasso du groupe Valdys n’a pas oublié l'héritage du fondateur. La cure Fondamentale du Dr Bagot célèbre le protocole de soins marins mis au point par le médecin, innovations technologiques et confort en plus !


Inscrivez-vous à notre newsletter