Les algues, totalement à l’ouest !

Depuis quelques années, les algues s’ancrent dans nos assiettes. Micro ou macroscopiques, vertes ou rouges, fraîches ou séchées, elles regorgent de bienfaits pour la santé et se cuisinent en version salée et sucrée. Inutile d’aller chercher très loin, la côte bretonne est le plus grand champ d’algues d’Europe.

 

Pour démarrer

Parfaite pour ceux qui se lancent, la laitue de mer est la plus accessible des algues. Ultra riche en vitamine C, en fer et en chlorophylle, c’est une vraie petite bombe d’énergie. Elle affiche un bon goût corsé, et son vert translucide met du peps dans les assiettes.

Ça se mange comment 

Crue ou cuite, elle s’intègre dans les salades et accompagne viandes et poissons. En aromate, elle agrémente soupes, sauces et gratins.  

 

Pour le plaisir

Avec son goût de noisette, la dulse est la chouchoute des étoilés. Pierre Gagnaire, Alexandre Couillon et Éric Guérin en parsèment leurs créations. Frite ou poêlée, elle dégage même un goût de bacon… on peut dire qu’elle a du caractère.

Ça se mange comment 

Crue en salade, mais aussi délicieuse en chips. Ou en paillettes dans des sauces, les soupes, les cakes, la chantilly ou les fruits.

 

Pour un tonus au sommet

Avec ses apports ++ en vitamines A, B, C et E, le kombu fait un excellent partenaire anti- fatigue. Ferme et croquant, il rassasie grâce à sa bonne teneur en fibres et apporte un maximum de calcium. Son goût fumé et très légèrement sucré lui vaut d’être THE algue 100% umami dont les Japonais raffolent.

Ça se mange comment 

On le blanchit pour réduire sa teneur en iode et on en abuse dans les salades et les pâtes, ou en légume vert pour accompagner un poisson.

 

Pour une taille de guêpe

Avec sa faible teneur en calorie, le wakamé nous fait craquer. Son secret ? La fucoxanthine également composé de fibres aux vertus coupe-faim. Le petit plus ? Un goût subtil d’huître, une texture tendre et une jolie couleur vert foncé.

Ça se mange comment 

En légume d’accompagnement, en paillettes sur des plats froids avec du jus de citron ou dans les soupes et les sauces.

 

Pour une cure détox

Bourrée d’antioxydants, de vitamines (A, B, C et E), d’oligo-éléments, d’oméga-3 et de chlorophylle, la chlorelle est une arme naturelle contre l’encrassement. Elle évacue les toxines et nettoie l’organisme sans ajouter en sel car assez pauvre en iode.

Ça se mange comment ?

Le matin avec un jus d’agrumes ou en poudre dans les sauces et sur les poissons.

 

Pour épater

La blue majik est un superaliment tellement instagramable qu’elle s’est répandue comme une traînée de poudre. Mais son succès n’est pas qu’une question de couleur (bleu turquoise). Riche en vitamines (E et B12 notamment), elle permet de lutter contre le vieillissement des cellules. Parfaite pour les cures de jouvence !

Ça se mange comment ?

En jus, latte, cheesecake, pudding, smoothies…la tendance étant cet été aux dégradés de bleus !

 

Vous aussi, surfez sur la vague de l’alimentation marine :

Algues Gourmandes (chez Flammarion) de Régine Quéva

www.algues-armorique.com


Inscrivez-vous à notre newsletter