Douleurs articulaires : les réflexes anti-galère

Coup de balai sur les douleurs articulaires


Avec 400 articulations dans le corps, il arrive inévitablement un jour où quelques-unes d’entre elles nous chatouillent… Traumatisme, arthrite, arthrose, inflammation des tissus, crise de “goutte“, les joies de l’âge sont sans limite. Bonne nouvelle : on peut prévenir et apaiser la douleur. Voici quelques réflexes à adopter.

 

Mangez anti-inflammatoire

Exit les graisses et les sucres, place aux vitamines, antioxydants et oméga-3 ! Pour limiter le processus inflammatoire néfaste aux articulations, on privilégie les fruits, les légumes, les céréales complètes, les légumineuses, les poissons gras (sardines, saumon, harengs et maquereaux), l’huile d’olive et de colza, les graines de lin, les œufs et les oléagineux (noix, noisettes, amandes)… et tout ça bio de préférence !

La cuisson a aussi son importance : les aliments frits, grillés et rôtis favorisent la production de protéines glyquées, qui déclenchent une augmentation des cytokines inflammatoires, ennemies de nos cartilages. On privilégie donc les cuissons à basse température.

On pense également à bien s’hydrater, le cartilage des articulations étant composé à 75% d’eau. Pour ceux qui n’aiment pas l’eau, un citron pressé pour parfumer, ou du thé vert, riche en antioxydants.

 

Faites chauffer 

Crèmes, lotions et onguents fabriqués à partir de capsaïcine (de 0,025 % à 0,075 %), un composé chauffant extrait du piment de Cayenne, permettent d’apaiser la douleur. Testé et approuvé par la Food and Drug Administration (FDA) américaine ! A appliquer sur les parties atteintes jusqu'à 4 fois par jour pendant 15 jours. Par voie interne ça marche aussi, dans un plat ou en poudre sous forme de capsule. Bon à savoir : la chaleur soulage généralement bien les douleurs arthrosiques, moins bien celles d’arthrite.

 

Bougez !

Les articulations n’aiment pas le repos. Pour améliorer leur mobilité et diminuer l’inflammation, on privilégie les sports doux et non-traumatisants. La marche rapide tout simplement : à partir de 6 000 pas par jour, on est bon (merci aux applis !). Ou le vélo, le stretching, la natation et toutes les activités physiques dans l’eau, ainsi que le Pilates et le yin yoga. Résultat : on renforce les muscles de soutien et on stimule le renouvellement du cartilage… et on empêche la prise de poids, néfaste pour toutes les articulations. En prime, bouger entraîne la sécrétion d’endorphines qui réduisent la douleur. Foncez !

 

Choisissez les bons alliés

Certains remèdes naturels aident à soulager les douleurs. Exit les médicaments, direction les méthodes douces.

Chez Valdys, on profite de la cure « dos et articulations » pour prévenir et traiter les douleurs de dos en profondeur. Pendant 6 jours, vos articulations bénéficient de 25 soins malins : spa (palper-rouler manuel), hydrothérapie (pluie marine, jets et bains hydromassants, maintien du corps en eau de mer avec un coach) et algothérapie (cataplasmes algués et bain à la gelée d’algues), complétés par des séances de sophro et de yoga.

Pour se reminéraliser, on opte pour une cure d’eau de mer, avec un plasma marin hypertonique sous forme d’ampoules, en alternance avec des cures de plantes (choisir le très efficaceduo harpa­gophytumet prêle, disponible en ampoules et en gélules, à prendre 7 à 10 jours par mois).

En massage, on choisit l’huile essentielle d’eucalyptus citronné (diluer 10 gouttes dans une demi-cuillerée à café d’une huile végétale qui pénètre bien, comme celle de macadamia et masser).

A appliquer, un cataplasme d’argile bio verte ou rouge (mélanger eau tiède + argile jusqu’à l’obtention d’une pate homogène avec une cuiller en bois. Appliquer en couche d’1 à 2 cm sur la zone douloureuse pendant 2 heures en déposant une compresse entre la peau et l’argile. A renouveler maximum trois semaines).

A ingérer, une décoction de gingembre (intégrer de fines tranches de gingembre dans de l’eau en ébullition, laisser bouillir 15 minutes et laisser infuser 15 minutes hors du feu. Filtrer et boire jusqu’à 4 tasses par jour). Ou une tisane de Reine des près (plonger une cuillère à soupe de fleurs séchées dans un litre d’eau bouillante et laisser infuser 10 minutes). Le curcuma, le curcuma qu’on ne présente plus, s’avère lui aussi efficace (4 pincées de curcuma par jour, intégré dans les plats, mélangé à du miel ou sous forme de gélules).

En homéopathie, l’Arcnica 5 CH, plante antalgique et anti-inflammatoire (3 granules 3 fois par jour puis à la demande jusqu’à disparition des symptômes).

Et le plus rock’n roll pour la fin, un bain de bicarbonate de soude (verser 5 cuillères à soupe de bicarbonate de soude dans l’eau du bain, plonger dedans 20 minutes et ne pas rincer en sortant).


Inscrivez-vous à notre newsletter