Cryothérapie : Pourquoi fait-elle de plus en plus d'adeptes ?

Les cyclistes professionnels ne peuvent plus s’en passer, les rugbymen l’ont adoptée et les footballeurs ne jurent que par elle.

Autrefois réservée aux sportifs de haut niveau avant ou après l’effort pour son effet antalgique, la cryothérapie n’en finit pas d’attirer de nouveaux adeptes convaincus par les bienfaits de ce choc thermique contrôlé dans leur quotidien. 

 

Attention, frissons garantis ! 

 

Des séances de deux à trois minutes dans une cabine où la température flirte avec les -150°C suffisent à prévenir et soulager les douleurs chroniques liées à certains rhumatismes (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante) mais aussi aux scléroses en plaques ou sciatiques. La raison ? Une stimulation soudaine du cerveau qui perçoit un danger et commence à sécréter des molécules anti-inflammatoires. 

Mais ce n’est pas tout. La cryothérapie permet à celles et ceux qui n’ont pas froid aux yeux dans leur quête de bien-être d’éliminer la sensation de fatigue, d’assouplir les muscles tendus, de réduire les troubles du sommeil, de diminuer l’anxiété et d’améliorer la fonction respiratoire. 

 

Cryothérapie X thalasso : la formule bien-être gagnante

 

Effectuées dans le cadre d’une cure globale comme la cure Fitnext proposée dans les thalassos de Roscoff, Douarnenez, Baie de la Baule et Saint-Jean-de-Monts, les séances de cryothérapie s’inscrivent dans une thérapie holistique et permettent à l’organisme de s’auto-soulager durablement… et sans médicaments ! 

 

Et vous, jusqu’à quelle température négative êtes-vous prêt(e) à aller pour redonner le sourire à votre corps ? 

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter