Bretagne/Vendée : la battle de l’été

Pour des vacances iodées, direction l’Ouest et son océan dément. Bretagne authentique et sauvage ou Vendée majestueuse et sage, il faut trancher.


A la conquête de l’Ouest
                                                                                          

Pour un été vivifiant, mettez le cap à l’Ouest. Direction la Bretagne pour s’imprégner de la tradition celtique à travers ses calvaires, ses mystères druidiques, ses falaises sculptées par les embruns, ses petites criques confidentielles et ses fest-noz endiablés.

Ou la Vendée pour ses grandes plages de sable fin, ses stations balnéaires réputées, ses bateliers du Marais poitevin, ses îles d'Yeu et de Noirmoutier, son marais breton et son incontournable Puy du Fou.

Météo et tes bas, on y va ! 

Un dicton affirme qu’en Bretagne il fait beau au moins une fois par jour, et les palmiers sont là pour témoigner de la douceur du climat… Et si toutefois on nous avait menti, lorsqu’il pleut les nuances du vert au gris bleu mettent en valeur les paysages chers aux peintres (Camille Corot à Batz-sur-mer, Gauguin à Pont-Aven, Boudin à Douarnenez, Monet à Belle-Île…). Puis une bonne crêperie n’est jamais loin. 

La Vendée, qui tient son appellation "Vendée Côte de Lumière" de son taux d’ensoleillement “comparable aux départements du midi méditerranéen“ (dixit le site Vendée tourisme et selon les chiffres meteofrance), a le vent en poupe. Dans le vent quoi. Pour ne pas dire en plein vent. L’été pourtant, on trouve des températures élevées, notamment dans le Sud du département. Car rendons à César ce qui lui a peut-être appartenu, le climat est sec, et les vents finissent toujours par pousser les nuages.

Les stations surfent sur la vague

Très bien exposée (au vent donc), la Vendée et ses grandes plages font le bonheur des surfeurs. Les spots se concentrent près des stations balnéaires réputées de la côte : Saint-Gilles-Croix-de-Vie, les Sables d'Olonne, la Tranche-sur-Mer et le célèbre Bud Bud de Longeville-sur-Mer. La Bretagne, elle, regorge de spots sur toute la côte ciselée, des Côtes d'Armor au Morbihan en passant par le Finistère, laissant l’embarras du choix pour surfer.

Tour de France

En juillet, le Tour de France partira… de Vendée et se poursuivra en Bretagne. Souvent, c’est marrant, après 23 jours passés devant la télé, on a envie de se dégourdir les jambes, et pourquoi pas d’imiter les champions. Et là, la Vélodyssée tombe à pic. Au programme, des kilomètres et des kilomètres de voies vertes aménagées, bref la liberté. Côté Bretagne, reliefs et jolis dénivelés sont à prévoir. Côté Vendée, on peut se mettre en roue libre et serpenter au fil des cours d’eau sur des routes aussi plates qu’en Hollande.

La course aux étoiles

Autre course, et non des moindres, celle des chefs après les étoiles. Ne comparons pas l’incomparable. La Vendée a une taille de guêpe par rapport à sa voisine (4 fois moins grande), elle ne peut donc pas compétiter sur le nombre de (bons) restaurants. En revanche, les deux destinations jouent au coude-à-coude au niveau qualité. Avec 8 étoilés Michelin, dont le petit dernier (Le Pousse-Pied à La Tranche-sur-Mer) figure parmi les plus jeunes promus de l'année, la Vendée se débrouille… comme un chef ! Les 38 étoilés bretons s’en sortent eux aussi haut la main, avec un nouvel élu : Ima à Rennes. Alors, prêts pour une soirée sous un ciel étoilé ?


Pour finir en beauté, et parce que la vie est bien faite, direction l’un des resorts du groupe Valdys (Roscoff, Douarnenez, La Baule ou Saint-Jean-de-Monts) pour se faire dorloter à la carte dans les espaces spa et thalasso.


Inscrivez-vous à notre newsletter